On entend souvent dire et à raison que le poisson est une mine de bienfaits. Dans cet article, nous vous présentons les principales raisons de sa popularité au travers de ses 4 principaux éléments nutritifs :

 

Les protéines :

 

Les poissons sont une jolie source de protéines de haute qualité, ils en contiennent en moyenne presque autant que la viande rouge.

 

Dans l’organisme, les protéines jouent des rôles essentiels. Elles jouent tout d’abord un rôle structural et participent au renouvellement des tissus musculaires, des cheveux, ongles et poils, de la matrice osseuse, de la peau, etc. C’est pourquoi les protéines sont essentielles pour des programmes de développement musculaire.

 

Les protéines sont également la seule source d’azote de l’organisme.

 

Les matières grasses :

 

Les poissons contiennent également des matières grasses de bonne qualité en fonction des poissons (maigres ou gras). Les matières grasses agissent comme le carburant pour notre cerveau et nos muscles, c’est également la matière première permettant la fabrication des hormones et de la paroi de nos cellules.

 

Si vous êtes dans un régime minceur, sachez que le poisson contient généralement moins de matières grasses que la viande rouge, surtout les poissons dits “maigres” comme le brochet, le cabillaud ou le merlan. (environ 1% contre 15% pour un steak de bœuf)

 

Les oligo-éléments

 

Le poisson est également une bonne source d’oligo-éléments comme :

  • le fluor, essentiel à la santé dentaire et à la solidité des os, 
  • du sélénium, du manganèse et du cobalt pour lutter contre le stress et les migraines,
  • des vitamines, notamment B2 et B12.

 

Les acides gras insaturés de type oméga-3

 

Le poisson est une importante source d’oméga-3. De nombreuses études se sont intéressées aux effets des oméga-3 sur le système cardiovasculaire et ont démontré que la consommation d’oméga-3 permet une réduction considérable du risque de maladies cardio-vasculaires. Par ailleurs, les oméga-3 permettent de réduire la tension artérielle chez les personnes atteintes d’hypertension.

 

A contrario, un déficit en oméga 3 favoriserait la survenue de maladies neurodégénératives (comme la maladie d’Alzheimer), de dépression ou encore de perte de la vue.

 

La consommation de 2 poissons par semaine permet la couverture de nos besoins oméga-3.

 

En résumé, vous l’aurez compris, le poisson est un allié nutritionnel important peu importe vos objectifs ou vos régimes.

De plus, acheter du poisson permet de contribuer à l’économie de la pêche, mise à mal depuis quelque temps déjà.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.