Aujourd’hui, la surpêche représente encore un quart des populations de poissons et certaines espèces sont particulièrement menacées, notamment le cabillaud et le merlan. 

D’après Didier Gascuel, membre du CSTEP (Comité scientifique, technique et économique des pêches), malgré de fort progrès depuis 20 ans, l’abondance des stocks de poissons n’augmente plus dans les eaux européennes de l’Atlantique si bien qu’aujourd’hui seulement 40% des stocks connus seraient en bon état et encore 43% seraient surexploités.

 

Afin de pallier ce problème, différents organismes ont mis en place des Labels garantissant une pêche durable respectueuse des principes du développement durable tels que reconnus par la communauté internationale à Rio de Janeiro en juin 1992.

La pêche durable s’appuie sur des disciplines théoriques, telles que la dynamique et gestion des pêcheries et des méthodes de capture qui visent à atténuer la surpêche, les prises accessoires et la destruction des fonds.

 

La pêche durable regroupe plusieurs principes : environnemental, social et économique.

En 2020 en France, 60% des stocks de poissons ont été pêchés de façon durable, ce qui signifie que les pêcheurs n’ont pas prélevé plus d’individus qu’il n’en est né durant l’année.

 

Pour que la pêche soit qualifiée de durable, elle doit respecter plusieurs critères :

  • Ne pas cibler les espèces en danger.
  • Ne pas se dérouler dans des zones fragiles.
  • Pouvoir être pratiquée sans limite dans le temps.
  • Prendre en compte tout l’environnement, les impacts sur toutes les espèces et considérer les écosystèmes dans leur ensemble.
  • Respecter les avis scientifiques : quantités de poissons à pêcher, durée de la saison de pêche, etc.
  • Utiliser des méthodes de pêche sélectives pour ne prendre que le poisson nécessaire.
  • Ne pas utiliser de méthodes destructrices comme le chalutage de fond.
  • Assurer une traçabilité complète depuis la zone de capture jusqu’au point de vente.

 

Les différents labels de pêche durable :

 

Label MSC 

Créé il y a 20 ans par la WWF et Unilever et géré par l’association Marine Stewardship Council, c’est aujourd’hui le logo le plus répandu au niveau international. Cependant, cette association étant financée par des industriels et des distributeurs, elle est régulièrement critiquée pour des certifications parfois laxistes accordées à de gros navires ou des zones de pêche surexploitées.

 

Plus d’informations sur le label MSC et la méthode d’attribution : https://www.msc.org/fr/nos-actions/notre-approche/que-signifie-le-label-msc-peche-durable

 

Label “Pêche durable”

Introduite par le ministère de la Transition écologique en 2017 afin de créer un écolabel reconnaissable rapidement par les consommateurs, il prend en compte les critères « écosystème », « environnement », « social » et « qualité ». Il certifie également certains critères que les autres écolabels abordent peu ou pas, comme l’énergie, les déchets, la pollution, la rémunération, la sécurité à bord ou la qualité du produit.

 

Plus d’info sur le label “Pêche durable” : https://agriculture.gouv.fr/lecolabel-public-peche-durable

 

Label ASC 

Ce label a été créé en 2010 par l’Aquaculture Stewardship Council, organisation indépendante à but non lucratif créée par la WWF et l’Initiative néerlandaise pour le commerce durable (IDH) pour les poissons issus de l’aquaculture.

 

Ce label se retrouve sur les produits comme le saumon, la truite, les crevettes et certains mollusques. Il certifie que le produit a été élevé dans le respect de l’environnement. Le contrôle de ce label est effectué par des organismes indépendants. 

L’ASC travaille en collaboration avec les aquaculteurs, les transformateurs de produits de la mer, les entreprises des secteurs de la vente et de la restauration, les scientifiques, les groupes de protection de l’environnement et les consommateurs. Le label interdit que les poissons d’élevage proviennent d’espaces naturels protégés et impose l’élevage d’espèces locales. Les poissons génétiquement modifiés sont interdits. L’ASC impose également des critères en matière de composition et d’origine des aliments.

 

Plus d’info sur le label ASC : https://fr.asc-aqua.org/le-logo-asc/

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.