L’Union européenne (UE) représente aujourd’hui le plus important marché mondial des produits de la pêche. Afin de contrôler les stocks et d’éviter la surpêche, les stocks de poissons et les pêcheries les plus importants sont gérés au niveau de l’UE avec la mise en place de limites de capture.

 

Ces quotas sont attribués dans le cadre de la Politique Commune de la Pêche (PCP), qui établit les règles européennes de gestion des ressources du secteur de la pêche.

 

Les quotas permettent de fixer des limites du nombre de captures pour chaque espèce de poisson. Ces quotas sont calculés à partir des données démographiques des stocks de poissons afin de leur permettre de se renouveler.

 

Pourquoi y a-t-il des quotas de pêche ?

 

Pendant des années, la pêche intensive a considérablement diminué les stocks de poissons au point que certaines espèces sont aujourd’hui menacées comme le thon rouge, le merlan ou le cabillaud.

Les stocks de poissons ne sont pas inépuisables. Les TAC (Taux autorisés de capture) ont donc été adoptés comme des mesures de conservation des ressources marines. En effet, entre 1950 et 2018, le nombre de tonnes de poissons pêchés par an a été multiplié par 9 passant de 20 à 180 millions de tonnes par an. De plus, en 2019, les cabillauds et les merlans pêchés provenaient de stock “effondrés”, c’est-à-dire des populations pour lesquelles la quantité de reproducteurs est insuffisante pour le renouvellement, sans pour autant que cela conduise à l’extinction de l’espèce.

 

 

Dans le cadre de la réforme de la PCP (Politique commune des pêches) de 2014, la notion de Rendement maximum durable (RMD) a été introduite. Elle contrôle la quantité de poissons que l’on peut capturer à long terme sans affecter le processus de reproduction.

 

Les TAC et quotas participent au développement de la pratique de la pêche durable(lien) bien qu’ils ne soient bien entendu pas l’unique instrument de gestion des stocks de poissons. Ils peuvent être assortis de mesures complémentaires visant à limiter les périodes de pêche, l’usage de certains engins de pêche ou l’accès à certaines zones de pêche.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.